" />

Quelles huiles utiliser ?

Quelles huiles utiliser ?

 

abcès

Lavande, Girofle
accumulation de toxines

Genévrier

acné Eucalyptus, Palmarosa, Patchouli
allergies Camomille, Lavande, Patchouli
anti-moustiques

Lemongrass, Citronnelle 

anxiété Petitgrain, Marjolaine, Lavande
arthrite Poivre noir, Gingembre, Genévrier, Camomille, Eucalyptus

asthme

Petitgrain, Basilic, Cyprès, Marjolaine, Lavande

boutons Lavande
brûlures Lavande
cellulite Fenouil, Genévrier, Cyprès, Bois de Cèdre, Eucalyptus
choc Petitgrain, Menthe Poivrée
colère Ylang-ylang
coliques

Poivre noir, Menthe Poivrée

constipation Poivre noir, Pin, Basilic
coupures Lavande
crampes abdominales Lavande
crampes de l'estomac Menthe Poivrée
dépression Marjolaine, Romarin, Basilic, Orange, Ylang-ylang

diarrhée

Menthe Poivrée
douleurs musculaires Basilic, Romarin, Poivre noir
eczéma

Camomille, Lavande, Marjolaine

fatigue 

Basilic, Romarin, Cannelle, Ravensare
fièvre Hélichryse

furoncles

Camomille, Lavande, Cannelle
grippe Eucalyptus, Niaouli, Ravensare
hypertension Lavande, Marjolaine, Ylang-ylang
indigestion Cumin, Basilic, Menthe Poivrée, Orange, Muscade
infections des bronches Niaouli, Eucalyptus, Pin, Thym, Cannelle
inflammations Lavande, Camomille
insomnie Camomille, Lavandin, Orange, Marjolaine
laryngite Gingembre, Thym, Niaouli, Hélichryse
lassitude Lemongrass
mauvaise  circulation du sang Poivre noir, Gingembre, Romarin, Pin
maux de tête Menthe Poivrée, Lavande

migraine

Lavande, Menthe Poivrée
morosité Lemongrass, Orange
nausée Camomille
obésité Fenouil
peau sèche Bois de Rose
piqûres d'insectes Citronnelle, Lavande, Basilic, Cannelle

rhumatismes

Lavandin, Genévrier, Thym, Marjolaine, Romarin

rhumes Niaouli, Hélichryse, Pin, Thym, Bois de Cèdre, Eucalyptus
sinusite Pin, Niaouli
soin de la peau Palmarosa, Bois de Rose
soin des cheveux

Romarin, Palmarosa, Bois de Cèdre

stress et tension nerveuse Bois de Cèdre, Vétiver, Orange
vertige Lavande, Menthe Poivrée

Attention, ce document est juste un guide : consultez un médecin ou un aromathérapeute pour plus de détails. 

Aromathérapie : les précautions à prendre

Les huiles essentielles encore appelées « essences de plantes » doivent faire l'objet d'une étude approfondie avant d'être utilisées. On trouve un nombre important d'ouvrages sur l'aromathérapie et l'on peut solliciter les conseils de personnes spécialisées si un doute survient sur l'emploi d'une huile essentielle.

Voici quelques informations importantes :

  • une huile essentielle peut brûler la peau,
  • une huile essentielle peut entraîner des troubles de la digestion – lorsqu'il s'agit d'une huile essentielle prescrite en usage interne,
  • il existe beaucoup de contre-indications pour les femmes enceintes,
  • il faut connaître aussi les contre-indications de certaines huiles essentielles pour les enfants,
  • les personnes à la santé fragile et suivant un traitement médical lourd, doivent vérifier qu'il n'y ait pas d'interaction par rapport à leur traitement et demander l'avis d'un médecin en cas de doute.

Les huiles essentielles : précautions d'utilisation

L'absorption d'une huile essentielle par l'organisme peut se faire par usage interne ou par usage externe. Dans un cas, comme dans l'autre, et à de rares exceptions près, elles seront toujours mélangées à un excipient c'est-à-dire à une « substance associée au principe actif et dont la fonction est de faciliter l'administration de ce principe actif jusqu'à son site d'absorption » (Larousse).

Exemples d'excipients :

  • pour l'usage interne: yaourt, fromage blanc, miel, confiture...
  • pour l'usage externe (notamment pour les massages) : lotions ou huiles végétales. L'huile d'amande douce, par exemple, qui est excellente pour la peau et peu parfumée. On peut également conseiller l'huile d'avocat qui est intéressante pour l'usage cosmétique ou encore l'huile de germe de blé.

Notons qu'il existe également un usage olfactif des essences de plantes : il vous suffit de disposer d'un diffuseur (système d'évaporation) et de suivre scrupuleusement les indications du fabricant.

Pour en savoir plus : diffuseur huiles essentielles

Voici quelques conseils importants à prendre en compte :

  • La mode est aux parfums d'ambiance et à l'aérosolthérapie. Il est toutefois recommandé de ne pas diffuser les huiles essentielles pendant plus de 20 minutes afin d'éviter les irritations.
  • Toutes les voies d'administration ne doivent pas être utilisées sans un avis médical. Exemple, les huiles essentielles de Girofle ou de Thym, riches en phénols, sont irritantes pour les muqueuses et ne peuvent ni être appliquées pure en usage externe ni être utilisées en diffuseur et donc inhalées.
  • Les huiles essentielles riches en phénols et cétones, telles que la menthe (menthol), le thym, ou encore le Thuya ou la Sauge ne doivent jamais être administrées chez l'enfant.
  • Il ne faut jamais utiliser les huiles essentielles pures au niveau rectal, génital, auriculaire, nasal ou ophtalmique. En cas de contact accidentel sur l'œil, par exemple, il faut rincer avec une huile végétale, l'huile essentielle n'étant pas soluble dans l'eau, et contacter votre médecin.
  • Certaines huiles essentielles sont photosensibilisantes : ne vous exposez donc pas au soleil après application de l'huile essentielle sur l'épiderme. C'est notamment le cas de la bergamote, du santal, du citron, de la mandarine.

 


Commentaires sur Quelles huiles utiliser ?

Nouveau commentaire